04 mars 2008

L'abus de modération nuit gravement à la consommation

Rdv pour un verre dans la soirée.

Ca commence pas terrible terrible, l'heure du rendez vous me semble trop tardive (21h) rapport au fait que je suis prête depuis environ 5heures de l'après midi, oui je m'ennuyais ferme alors j'ai jugé bon de prendre un peu d'avance, bien mal m'en a pris !
De plus il me fait savoir qu'il pense partir de bonne heure. Une fois n'est pas coutume, je ronchonne intérieurement en me disant "bien aimable mon seigneur de m'accorder un petit créneau".
Hé ho ! Habituellement c'est moi qui suit over bookée et indisponible, le vent tourne ?

bxp249966_1_Le Bilan : Un bon moment, il a exprimé ses regrets sans trop s'attarder sur "l'incident", et s'est excusé aussi de ne pas avoir répondu à un de mes textos hier soir, dans lequel je lui soumettais quelques inquiétudes. D'une manière globale, il a été charmant, flatteur et attentionné. Il m'a laissé entrevoir un peu plus de ses sentiments, rien que je ne sache déjà, mais c'est toujours réconfortant de sentir que je compte pour lui, au moins un peu. 
Le petit plus, c'est le message qu'il a envoyé après son départ. Je vais me coucher le coeur léger.

Ps : La petite voix qui me soufflait quelques questions un tantinet dérangeantes, à savoir : "Est ce que finalement ce qui te plaît dans cette relation, ça ne serait pas avant tout l'image qu'il te renvoi de toi ?" "Est ce que ce qui t'inquiète ce n'est pas tant ce qu'il pense de toi mais plutôt est ce qu'il pense à toi tout court ?" (oui c'est subtil comme nuance je sais) et bien elle est toujours là mais pour ce soir ce n'est plus qu'un vague murmure.

Posté par _Cassiopee_ à 00:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur L'abus de modération nuit gravement à la consommation

Nouveau commentaire