01 mars 2008

Des hauts. Des bas

man_ge_russeHier, nous avons eu notre premier accrochage avec mon "ami-amant" que je nommerai A. pour plus de commodités.
En fait j'ai une mémoire très sélective, et la faculté de balayer au fur et à mesure les souvenirs un peu désagréables, tels que les disputes. De fait, je ne peux pas jurer que c'était effectivement la première fois, mais c'est la seule dont je me souvienne jusqu'ici. Peu importe.

J'ai été confronté à un aspect de sa personnalité que je soupçonnais vaguement, ou plutôt que je redoutais. Quand celui-ci a surgit, j'ai été interieurement déçue, et fachée, car A. s'en était toujours défendu. Pourtant face à lui, j'ai été très mesurée, dans mes actes comme dans mes paroles. Visiblement bouleversé en réalisant ce qui venait de se produire il a pleuré, j'étais émue et j'ai surtout cherché à le réconforter, j'étais mal à l'aise de le voir si malheureux.

Il m'a fait savoir qu'il était lui même déçu de son comportement, je l'ai trouvé sincère, et j'ai accepté ses excuses. Plus tard, dans la soirée, j'ai repensé à cet épisode et j'ai compris qu'entre nous les relations étaient faussées. Sans entrer dans les détails, j'étais choquée par un comportement que, de toute évidence, il n'aurait jamais eu si nous étions un couple officiel. Ca m'a aidé à l'accepter, et à lui pardonner un peu .

Aujourd'hui, j'attends de ses nouvelles, et je suis partagée :
- Sereine d'une part, car finalement je trouve que j'ai plutôt bien geré le conflit de mon côté, pas d'éclats de voix et une issue positive puisque chacun en apprend sur l'autre -et sur lui-même j'imagine ?- cela me semble constructif. 
- Peut-être un poil impatiente de savoir comment il se sent. Et si je veux être tout à fait honnête avec moi-même, je crois que je suis déçue pour l'instant de ne pas recevoir de sms un peu torturés comme les deux d'hier, tellement touchants, dans lesquels il disait avoir peur de me perdre.

Edit de 20h : J'ai reçu un message de sa part, assez décontracté, il me raconte vaguement sa journée, ses projets pour la soirée, et prend des nouvelles. Sans plus. Son sms me laisse un goût d'inachevé, il est trop impersonnel, moins attentionné qu'à l'habitude. Je me fais peut-être des idées, mais j'ai l'impression qu'il est distant.
C'est tout mon problème avec A., je trouve notre relation volcanique, plus exactement, c'est ainsi que je la ressens. En effet si je devais répresenter par un graphique mes états d'âme à son égard,  il ressemblerait à un intérminable manège de montagnes russes ! Je passe par toutes les phases assez régulièrement.
Alors qu'en réalité, entre nous, c'est une histoire qui suit son chemin, clopin-clopant.

Lors de nos rencontres, il n'y a rien de compliqué, nous passons de bons moments ensemble. Là où ça se gâte pour moi, c'est quand on ne se voit pas finalement. Il n'est pas très expressif, où en tout cas jamais assez mon goût. Et je me retrouve souvent en attente de quelque chose, qui ne vient pas toujours, comme ce soir. Si je bouillonne de temps en temps intérieurement, en attendant de ses nouvelles, une attention de sa part, il n'en sait jamais rien.

Posté par _Cassiopee_ à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Des hauts. Des bas

Nouveau commentaire